Ils sont forts, ces Nantais!

Machines de l'île : l'éléphant.
Hello !

 

Pour le week-end du 1er mai, je suis allée à Nantes avec le Capitaine. En effet, nous sommes à la recherche d’un nouveau port d’attache et nous ne connaissions pas cette ville. Donc, autant la découvrir !
S’il n’y a qu’une chose à retenir de Nantes, ce sont bien ses habitants ! Ils nous ont impressionnés.
Tout d’abord, du fait de son histoire, Nantes n’est pas une belle ville au sens classique du terme. Le site pourrait être très beau mais il a été défiguré par les activités industrielles et portuaires. Dit comme ça, cela ne donne guère envie de s’y promener et encore moins d’y habiter. Pour autant, les Nantais ont su tirer parti de ce qu’ils avaient.
Vue de l'île de Nantes.
île de Nantes
Aux niveaux architectural et urbanistique, ils ont mêlé le très ancien, le moderne, le contemporain et, de ce fait, une ballade en ville réserve des surprises à tous les coins de rue. Les grues et les bâtiments industriels côtoient sans effort des monuments anciens.
Dans le même ordre d’idées, les Nantais vivent leur ville. Cette dernière n’est pas qu’une vitrine ou une façade. La météo étant clémente, j’ai apprécié de découvrir le château des Ducs de Bretagne sous le soleil. Mais j’ai encore plus aimé constater que les douves étaient reconverties en aire de farniente ou de pique-nique. Chaque lieu que nous avons visité était investi pour diverses activités : roller, skate-board, vélo, trottinette, repos, lecture… Dans tout ça, il y a clairement une volonté politique mais il existe aussi des initiatives individuelles pour embellir la ville et la faire vivre.
Divers lieux de Nantes
Trentemoult, Passage Pommeraye, île de Nantes
Ensuite, ce qui nous a frappé avec le Capitaine, c’est l’accueil des Nantais. Que ce soit pour notre logement, dans les restaurants, dans les bars, dans la rue, dans les magasins…, les gens étaient aimables, dynamiques, positifs, souriants et j’en passe. Cela nous a littéralement scotchés. Nous étions si loin du cliché du Français râleur et aigri ! Et quel bien, cela nous a fait !
Dans le même ordre d’idées, les enfants et les adolescents ont l’air bienvenus. Je m’explique, en France, j’ai souvent l’impression que certaines activités et certains lieux ne sont pas prévus pour accueillir des jeunes (les musées, les théâtres, les cafés, les restaurants…), c’est en train de changer mais, parfois, je trouve pesant de sortir avec mes enfants car on ne se sent pas bien accueillis partout. Dans le Lieu Unique, j’ai bu un verre avec le Capitaine. L’ambiance était conviviale et, dans ce joyeux brouhaha, je découvre un petit loup en draisienne ! Je regarde donc plus attentivement, en fait, il y avait pas mal d’enfants jouant et discutant au milieu d’adultes, sans que quiconque ne semble s’en formaliser. J’avais l’impression de me retrouver dans un pub irlandais ou en Espagne ! Et partout où nous avons été, ça a été ainsi. Je me voyais donc bien revenir avec mes moussaillons pour en découvrir davantage.
Ornement d'un jardin minéral avec un mètre-ruban géant.
Sur l’île de Nantes
D’ailleurs, si nous avons aimé sortir, c’est aussi parce que la voiture n’est pas omniprésente. Le centre-ville est sillonné de pistes cyclables véritablement matérialisées et les transports en commun sont bien pensés. De ce fait, le soir, nous avons vu beaucoup de piétons et de cyclistes rentrer chez eux après une bonne soirée. Cela nous a rappelé Amsterdam.
En un mot comme en cent, nous avons eu un réel coup de cœur et nous avons hâte d’y retourner !
À très vite !

 

Je vous donnerai quelques adresses qui nous ont bien plu.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s