Quand envisager une allergie alimentaire?

Maux fréquemment associés aux allergies alimentaires
Hello !

 

Aujourd’hui, je veux aborder un sujet qui nous a beaucoup tracassé, ma petite famille et moi : « Quand se poser la question d’une éventuelle allergie alimentaire? ». Pourquoi cette question me direz-vous ? Tout simplement parce que nous avions les uns et les autres des maux plus ou moins inexpliqués et que cela nous empêchait clairement de profiter de notre vie.

 

Selon l’OMS, « La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité » et je rejoins tout à fait l’OMS sur cette définition. J’adhère également à l’idée que nous sommes ce que nous mangeons.
Nous avons donc tenté d’équilibrer davantage nos repas, de choisir des produits bio, locaux, de saison, peu ou pas préparés… Mais cela ne suffisait manifestement pas à nous faire retrouver la santé. Sensibilisés par notre entourage aux allergies alimentaires, nous nous sommes finalement décidés à nous renseigner plus avant et, finalement, nous avons testé un régime d’éviction qui nous paraissait cohérent avec nos maux. Il a été plus que concluant. Nous avons alors décidé de demander conseil à notre généraliste ce qui nous a permis de consulter divers spécialistes dont des allergologues. Depuis, nous disposons de diagnostics propres à chacun et nous pouvons prendre en main notre alimentation et, donc, notre santé. Et ça marche ! (Bon, ça veut dire aussi qu’il y avait quelque chose ! Nous aurions pu nous en passer!)
Mon propos n’est pas ici de prôner un régime d’éviction au moindre bobo mais bien au contraire, d’éviter tout effet de mode au sujet de l’alimentation.

 

Exceptées les allergies immédiates (souvent violentes et dangereuses) et, donc, aisément identifiables, il existe d’autres types de réaction moins aisément repérables. Voici une petite liste qui devrait vous interpeller si vous ne vous sentez pas en pleine santé :
  • Des réactions cutanées plus ou moins sévères et récidivantes ou chroniques comme de l’eczéma, un psoriasis, une sécheresse extrême de la peau, de l’acné, des démangeaisons, des pellicules…
  • Un inconfort digestif récurrent et fortement gênant ou douloureux,
  • Des maladies ou des crises fréquentes comme des douleurs articulaires, des maladies ORL, des douleurs musculaires, des colites, des épisodes de diarrhée ou de constipation, de l’asthme…
  • Un mal-être chronique avec des épisodes de déprime ou de dépression, des moments où vous vous sentez sans énergie, des périodes, au contraire, de surexcitation et d’hypersensibilité, et que cela paraît extrême par rapport au quotidien…
Les cas que je viens de citer ne sont pas exhaustifs, mais ils ont tous en commun de pourrir la vie de manière chronique et/ou sur de longues périodes de temps. De plus, ils sont souvent cumulés et semblent sans rapport les uns avec les autres. Ils amènent les gens à consulter plusieurs spécialistes qui donnent divers traitements efficaces seulement à court terme (Ils ne soignent que les symptômes en fait). (Ceci est aussi valable pour les bébés, les enfants ou les adolescents. Mais alors, il faut être vigilant afin de repérer les signes… car ils ne sont pas toujours à même de dire précisément ce qu’ils ont.)

 

En conclusion, un petit bilan sur feuille de papier et avec l’aide éventuelle du carnet de santé est utile pour conclure à la nécessité de rechercher une éventuelle allergie, intolérance ou sensibilité alimentaire. Cela constituera en outre une bonne base de discussion avec votre généraliste qui sera plus à même de vous orienter efficacement.
À très vite !

 

Cet article vous a-t-il aidé ? Avez-vous d’autres idées pour commencer à dépister des allergies alimentaires ? Avez-vous constaté des erreurs ou des omissions importantes ?
Votre avis m’intéresse beaucoup dans la mesure où j’aimerais vraiment aider toute personne qui s’interroge sur le sujet. Merci d’avance !
Pour la suite, je vais tenter de faire un article clair et simple sur les différentes allergies alimentaires, les sensibilités et les intolérances, SII…

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s